Newsletter – Mouvement Bois

Newsletter – Mouvement Bois

Agenda du Poisson Chat

Ateliers week-end – Cycle printemps

Offrez-vous une pause, un retour vers soi…  L’atelier est un temps pour respirer, sentir, écouter, jouer, étirer, danser, partager, goûter, vivre l’instant… simplement être. 

Atelier Mouvement Bois, Qigong des yeux 

Samedi 23 mars de 14h00 à 17h30 à la Maison des Associations, Chambéry.

Pour ce premier rendez-vous, je vous propose d’aborder le printemps le regard ouvert, d’étirer tendons muscles et d’explorer le QiGong des yeux. Miroir de l’âme, fenêtres du foie, messagers des cinq organes, nos yeux méritent soin, amour et attention.

Préinscription obligatoire ICI

A l’issu de cet atelier, afin de répéter la pratique, une sortie en nature réservée aux participants sera proposée le dimanche suivant. Inscription en fin de séance.

Nouveauté, des dimanches en nature

Ce printemps nous avons le goût de vous proposer quelques pratiques en nature sur participation au chapeau ! (libre et consciente). La première sortie est réservée aux participants de l’atelier du 23 mars initiés aux Qigong des yeux. Elle aura lieu le :

Dimanche 31 mars à 13h30. Rendez-vous aux Charmettes, Maison Jean Jacques ROUSSEAU, Chambéry.


Une question, un besoin de précision ?

N’hésitez pas à nous contacter
06 10 42 05 49
ou 
Formulaire contact

Forum QIGONG

Nous avons la joie de participer au premier forum Qi Gong qui aura lieu les 9 et 10 mars 2019 à l’espace Pierre COT sur Chambéry


Edito

Point de vue

Le tigre est allongé dans la jungle indienne, il regarde indifféremment ce qui se passe, les muscles sont détendus, il respire lentement en se chauffant l’échine au soleil. Sa vision est vague, lointaine comme si ce qui se passait autour lui était indifférent. Jusqu’au moment ou un animal l’intéresse, il se lève, se déplace sans bruit, mais à ce moment là, le regard a changé, il s’est concentré, il s’est tendu, et tous les muscles ont suivi, le corps est tendu, prêt à se mobiliser… Pourtant tout est parti d’un regard….

Cette description est tirée d’un livre sur la pleine conscience. Si j’ai dévié l’histoire parlant d’un tigre et non d’un lion l’envie reste identique. La vue est devenue le sens primordial aujourd’hui, les autres sont parfois mis de côté : combien d’information enregistre-t-on par la vision, par le choc des images et des photos ?

Alors dans ce moment de printemps où la colère est si facilement présente, où l’hiver n’a pas calmé l’esprit, peut être devons nous lâcher prise par rapport à notre vision des choses, par rapport à nos écrans, prendre du recul en détendant nos muscles, garder du sang froid de l’hiver pour ne pas avoir le sang trop chaud.

Exprimer notre colère est important mais de manière non violente, dire les choses pour que la colère passe, pour qu’elle ne soit pas une frustration.

La colère laissera ainsi place à la joie (mais c’est une autre histoire), pensons à faire le ménage intérieur, à fermer les yeux, et ménageons-nous de ces torrents d’émotions qui nous transportent en ce moment.

Beau printemps!

Gérard

oo

Travail autour des écorces – Crédit photographique © Poupée Vaudou

Un autre regard

Selon le calendrier lunaire nous entrons dans l’année du Cochon de terre dès demain, mardi 5 février 2019.

Cette fête traditionnelle chinoise est aussi appeler le festival de printemps qui est la première saison de l’année. Il commence avec la fête du nouvel an et se termine par le festival des lanternes quinze jours plus tard.

Le printemps symbolise la fertilité, naissance, le jaillissement. La nature s’éveille et chacun, chacune d’entre nous est porté par ce mouvement ascendant. La nouvelle lumière (depuis le solstice) et l’énergie du jeune yang vont croissantes, après la dormition hivernale le corps s’étire, se déploie. L’énergie du printemps symbolise le mouvement. On cherche à assouplir, redonner élasticité et vigueur au système musculo tendineux en lien avec le couple Foie-vésicule biliaire.

Il s’agit d’éveiller le corps esprit, de s’étirer avec tendresse et volupté, rencontrer notre nature féline avec un sourire de contentement, une respiration consciente. Observer ce qui se vit dans l’instant, écouter les limites, les gouter !

Le travail musculaire soutenu par la respiration (sans technique particulière, elle peut être naturelle et profonde à la fois) permet à l’organisme d’éliminer les toxines, c’est le grand nettoyage de printemps !

L’attitude bois est la marche. Ici il s’agit de marches tranquilles en conscience car c’est aussi l’heure de la tempérance. Attendre un peu avant d’aller arpenter le monde et gravir les sommets !

Saison d’inspiration, création, expansion

Poussé, soutenu par cette ascension croissante, chacun se sent à la fois porté et porteur de projets. Or c’est bien le temps de la germination, éclosion, expansion pour l’humain au sein de cette grande Nature.

Certains d’entre nous sentent déjà le désir d’aller vers, de réaliser, mettre en mouvement le corps et mettre en action idées et projets. Danser le printemps dans la délicatesse, la bienveillance et l’écoute sensible de nos rythmes, envies, émotions !

« Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, le matin, à la table des anges. »

Khalil Gibran

Aspects psycho-émotionnels 

Un déséquilibre de l’énergie du foie peut se traduire par de la frustration, colère, rage voire dépression. Dans une réciprocité, ce type d’émotion comme la colère va venir blesser le foie.

Que faire de nos émotions qualifiées de négatives! Dans une époque où le paraitre semble de mise, où la performance dans tous les domaines de la vie semble implicite, où nous sommes pris dans une course au temps que faire de nos frustrations, tristesses, colères…?

Prendre le temps de les accueillir, les regarder, les reconnaître… Faire ce mouvement de retour au dedans, un pas vers soi , traduire nos émotions, identifier nos besoins lorsqu’ils ne sont pas nourris, observer ce qui se vit fait évidemment partie du chemin.

Si l’on parle d’éducation bienveillante pour un développement harmonieux de l’enfant, ne faudrait-il pas commencer pour soi ? Chaque manifestation émotionnelle est une occasion de grandir, croitre, gagner en sagesse, bienveillance et compréhension de soi, de l’autre. 

«  Comment je peux comprendre l’être humain là devant si je ne comprends pas l’être humain là dedans » 

Thomas d’Asembourg

Qu’est-ce que la colère au juste?  Un refus de la réalité nous dit Isabelle Padovani dans une vidéo ressource. Vidéo très courte que je vous invite à regarder en suivant ce lien : https://youtu.be/phM5mdrztks

Quand le général chargé de la stratégie devient fou, la colère peut être volcanique! Et oui, lorsque ça nous envahie, il arrive que nous sur-réagissions! Parfois avec violence.

« La violence n’est pas colère, elle est l’échec de la colère »

Isabelle Filliozat

Comment faire ? Du point de vu de la MTC, il est dit que l’antidote de la colère est la patience. Alors oui, patience et aussi  douceur pour observer à chaque instant ce qui se joue ! Accueil de ce qui est, amour de ce qui est ressenti, respirer avec, ce qui n’empêche pas de vivre et jouer sa colère, l’exprimer sans violence!

Car la colère rentrée peut également être préjudiciable, entrainer la dépression autre manifestation d’un déséquilibre de l’énergie du foie.

« Enterrer une colère, c’est enterrer une mine » 

Thomas d’Ansembourg

Et d’ailleurs, s’il y avait de saines colères !  Ce serait quoi une saine colère? 

Est-ce que ce pourrait être simplement l’expression d’un « non » tranquille, l’expression d’une limite, la clarté d’un « c’est assez ». La saine colère permet d’identifier ce qui se vit dans la réalité, ce qui se propose au dehors et au dedans. Elle nous offre la possibilité d’avancer et choisir.

Alors, voir la situation et aussi rencontrer cet être qui ressent de la colère, redonner de l’espace et ainsi transformer, transmuter, alchimiser… Et possiblement ressentir l’amour !

Pratiquer le Qigong avec assiduité aide à libérer les blocages, équilibrer les émotions et harmoniser le Qi dans les différents organes. Alors belle pratique dans cette année du cochon de terre,

un magnifique déploiement!

Caroline

*Amour, gentillesse, bienveillance, compassion, générosité sont les attributs positifs du foie lorsque les fonctions sont normales.

Colère, irritabilité, frustration et ressentiment, haine, jalousie, rage et dépression sont les attributs négatifs du foie notamment lorsque la circulation du Qi se trouve obstruée.

D’après le traité de Qi Gong médical – Volume 1 aux éditions Chariot d’Or


oo

Chine – province du Yunnan – Dali 2017 – Crédit photographique © Poupée Vaudou


Du côté de la Pratique

Zhan Zhuang : Wuji ou la posture de l’arbre les yeux ouverts, le regard plongé dans la nature!

Le Qigong et automassages des yeux. Un stage vous sera proposé sur une dimanche afin d’aborder les mouvements simples et auto massages spécifiques des yeux.

Wudang : l’aigle déploie ses ailes, l’hirondelle pourpre s’envole haut dans le ciel et/ou drainer les 3 foyers.               

Zhineng Qigong méthode 2 : section 4 – Le Qi et l’esprit surgissent fortifiants les côtes et les bras

Méditation du sourire :  travailler sur le sourire intérieur, le sourire profond permet de relâcher, détendre et nourrir le foie. Si vous souhaitez une méthode, je vous recommande celle issue des enseignements de Thich Nhat Hanh que vous trouverez sur le site du village des pruniers.

Toutes les postures d’étirement des méridiens Foie/VB.

  • le cou, les flancs et le côté externe des jambes pour le méridien de la Vésicule Biliaire
  • l’abdomen et le côté interne des jambes pour le méridien du Foie

Globalement les étirements tendons muscles de l’ensemble du corps  au tapis ou debout soutenu par le souffle ! Redécouvrir sa nature féline et jouer en étirant le corps avec un sourire profond de contentement!

Et puis, avec l’arrivée du printemps, c’est le temps des ballades. La marche consciente en nature reste à privilégier, allons à la rencontre des arbres!

Belle pratique! Que tout soit propice!

Caroline

Crédit photographique © Poupée Vaudou

« Parfois, parce que vous êtes heureux vous souriez. Mais parfois aussi, parce que vous souriez, vous êtes heureux. »

Thich Nath Han

Laisser un commentaire